UZES : LA VILLE ENCHANTÉE PAR UN MARCHE DE NOEL FEERIQUE

Du plus loin que me revienne… Noël a toujours été un moment magique. Je n’ai jamais oublié la promenade en poney avec le vieil homme à la barbe blanche, mais surtout je garde précieusement au fond de moi la féérie des lumières dans la nuit froide, les vitrines illuminées, la ville parée de ses plus beaux atours, l’odeur des sapins et des marrons grillés, le regard ébloui de l’enfant que j’étais, la joie des badauds tout ébaubis de tant de merveilles.
C’est pourquoi aujourd’hui j’ai à coeur de vous faire découvrir le marché de Noël de ma ville, Uzès, où j’ai retrouvé ce bonheur perdu, cette féérie de Noël qui, en ce dimanche ensoleillé, a attiré grands et petits dans un tourbillon de fête. Et quand la nuit est tombée, la Pastorale qui s’est élancée à travers la ville a entraîné dans son sillage habitants et visiteurs venus nombreux en famille, entre ferveur et étonnement…

Un marché de Noël, c’est d’abord une merveilleuse promenade entre les allées remplies de stands où les artisans venus de la région ou d’un peu plus loin proposent aux regards curieux de jolies promesses de cadeaux de fin d’année. Entre santons et couronnes de feuilles dressées avec élégance par l’association Soroptimist, qui rencontre chaque année beaucoup de succès, pour une cause bien noble -défendre les femmes, toutes les femmes et rendre leur vie meilleure, les visiteurs avaient le choix pour garnir le pied du sapin de cadeaux originaux et raffinés, tandis que les enfants accourraient à la maison du Père Noël avant de se ruer sur les jeux en bois place Dampmartin ou les balades à poney près de la Caisse d’Epargne.
Alors voilà, je ne peux pas vous présenter tous les participants, juste quelques photos qui témoignent de l’atmosphère de fête qui enveloppait la ville ce dimanche. Et mes coups de coeur au fil des allées :
Suivez le guide, le Père Noël vous attend dans sa maison sous les arcades, à côté de la boulangerie uzétienne : photos ce dimanche et aussi dimanche prochain, avec Clic-Clac Photo, 43 boulevard Gambetta.

Place Dampmartin, un ensemble de jeux en bois permet à tous de (re)découvrir le bonheur simple de s’amuser comme le faisaient nos parents et nos grands-parents, tandis qu’au fond de la place un stand maquillage attend les enfants sages.

Au milieu des exposants de bijoux plus originaux les uns que les autres, des céramistes talentueux qui revisitent terre et porcelaine, le stand Jours de Printemps (Corinne Demerson), qui égaie très souvent les dimanches d’Uzès, enchante le regard de ses créations fleuries intemporelles d’un goût exquis.
Au détour d’une allée, quel bonheur de découvrir un artisan forgeron coutelier passionné par son métier. Daniel Marlot propose des couverts et des couteaux forgés dans l’acier inox, qui habilleront vos tables avec élégance, et des cadeaux originaux comme ces pics à apéritif présentés dans un rondin de bois : des pièces uniques pour un Noël pas comme les autres.
Plus loin, tableaux, pêle-mêle, objets en tissu, sacs, châles et chapeaux, attendent sagement celui ou celle qui les emportera pour les déposer au pied du sapin.
 Le métal se travaille aussi en objets décoratifs : motifs provençaux ou camarguais découpés au laser, sculptures sur le thème du taureau, qu’on retrouve également sur de jolies toiles qui s’inviteront avec bonheur sur vos murs.
Au fond de la place, j’ai craqué pour un atelier d’art polynésien qui propose des bijoux sculptés dans la nacre : pendentifs, bracelets ou boucles d’oreilles aux délicates ciselures pour un cadeau hors du commun, chaque pièce étant unique. L’atelier Manutea se démarque vraiment par la qualité exceptionnelle des bijoux qu’il propose et ne laissera personne indifférent. Dans une autre allée, un stand vraiment original propose de de drôles d’abat-jour assemblés comme des puzzles et constitués de lamelles de plastique, pour un look design et tendance, à prix très doux. Magalumi, c’est son nom, joue avec la lumière pour notre plus grand bonheur.
Enfin, un marché de Noël sans gourmandises ne serait pas un marché de Noël. Petit florilège des producteurs et artisans qui nous régalent en cette période, mais aussi pour beaucoup tout au long de l’année sur le pays d’Uzès, en commençant par Murielle Roger, dont les gâteaux fleurent bon le goût d’antan. Il faut dire que cette passionnée, qui a ouvert au printemps dernier place Albert 1er (à côté de l’office de tourisme) La Fille des Vignes, un restaurant-salon de thé au concept original, cuisine avec bonheur les recettes de sa grand-mère. N’hésitez pas une seconde, craquez pour ses oreillettes à nulle autre pareilles.

Non loin de là, Cyril Santos propose ses spécialités à base d’escargots. Bien connu dans la région, cet héliciculteur présent toute l’année sur le marché de producteurs vous fera découvrir sa production à Montaren, aux Escargots de l’Uzège.
Un producteur de foies gras et de conserves à base de canard est venu d’Ariège pour nous régaler avec des produits de qualité, tous issus de son élevage traditionnel. J’imagine déjà à quoi ressemblera votre table de réveillon !
Le safran est bien sûr à l’honneur, avec le joli stand de Nom d’un pistil, que les amateurs retrouvent avec plaisir l’été sur les marchés  nocturnes de l’Uzège.
Saviez-vous qu’il faut 100 000 à 150 000 fleurs de crocus pour faire un kilo de safran, ces fragiles pistils étant bien évidemment ramassés à la main ? Brigitte Brenner a préparé pour vous un large éventail de produits à base de safran, pistils, mais aussi sirops, confitures, chutneys…
Historiquement Uzès avait sa brasserie. Autre temps, autres moeurs, la tradition s’était éteinte, elle renaît aujourd’hui de ses cendres avec deux brasseurs qui produisent des bières de qualité, prisées des amateurs de houblon pour leur goût subtil et leur mousse désaltérante. Bières Meduz ou Bières d’Uzès, vous n’aurez que l’embarras du choix !
Je ne pouvais pas terminer cette promenade gourmande sans vous parler de ma fromagère préférée, Hélène, une des pionnières du marché de Noël. Cette savoyarde affine ses fromages avec passion et les propose toute l’année le samedi matin sur le marché d’Uzès, juste en face du marchand d’acras. Venez goûter ses tomes de Savoie, beauforts et autres reblochons. Vous repartirez conquis.
J’allais oublier les différents producteurs de vins et champagnes, qui vous feront découvrir leurs jolies bouteilles au long des allées. Le Bistro du Duché, place Dampmartin, a même organisé une sympathique dégustation de vins des Cévennes
Bien sûr, tous les commerçants vous accueillent dans leurs boutiques habillées aux couleurs des fêtes. Prenez le temps de flâner le long des devantures égayées de sapins décorés : nul doute que vous y trouverez votre bonheur et repartirez les bras chargés de cadeaux…
 
DÉFILÉ NOCTURNE AU SON DE LA PASTORALE MAUREL : LA PARENTHÈSE ENCHANTÉE !

Une Pastorale, c’est un spectacle traditionnel, parlé et chanté, typique des villages de Provence, qui célèbre la procession des bergers vers l’étable où vient de naître l’enfant Jésus.
En cette fin de journée, à la nuit tombée, toute la troupe a entraîné petits et grands à travers les ruelles anciennes, à la lueur des flambeaux, pour un défilé ponctué de tableaux truculents mettant en scène les figures types d’une bourgade provençale, où l’âne, les moutons et même un chameau avaient toute leur place.

Les mots me manquent pour décrire la joie des habitants, fiers de leurs traditions et de leur ville, tout heureux d’assister à ce spectacle mêlé de folklore et de chants de Noël, qui mettait à l’honneur la langue chérie de Frédéric Mistral.






Je laisse donc la place aux images, instants volés sur pellicule au hasard des rues et des saynètes, qui témoignent de la magie de Noël.



Je tiens à rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui, par leur travail et leur engagement, ont contribué à faire de cet événement un moment merveilleux, c’est-à-dire les membres de l’ACVU, l’association des commerçants d’Uzès -merci en particulier à François Duchesne et Eric Aumard dont la volonté a soulevé des murailles, et à Marie-Christine Thomas qui s’est investie sans compter pour mettre en place la manifestation, et pardon à tous ceux que j’ai oublié de citer, mais dont la collaboration a été précieuse.

Bravo aux commerçants qui ont joué le jeu et se sont mobilisés pour donner à la ville cette atmosphère de fête. 

You May Also Like