Quand les rencontres gourmandes de Château Vaudieu rêvent d’un autre monde…

rencontres gourmandes château vaudieu 2017 session 2

Lundi 30 janvier le jour s’est levé, sur une étrange idée 🎶 : les Rencontres Gourmandes de Château Vaudieu allaient accueillir un jury d’exception pour la deuxième session de la saison 2017. Haute gastronomie avec Yoann Conte, deux macarons Michelin à la Maison Bleue, sur les bords du lac d’Annecy, Chablis d’exception avec Daniel-Etienne Defaix, charcuterie haute-couture avec Christophe Guèze et son défi ardéchois, football au coeur avec Manuel Amoros, habitué de la table de Vaudieu, et Marcel Dib, et divine surprise… Richard Kolinka, batteur du mythique groupe Téléphone, aujourd’hui partiellement reformé (les Insus).

Et tu m’emmèneras ! (New-York avec toi)

Pour cette deuxième session, les trois candidats sélectionnés par Laurent Bréchet et Dimitri Kuchenbrod nous ont littéralement embarqués tant le niveau était là.

Nicolas Jay (le Château des Fines Roches, sur ses terres à Châteauneuf du Pape) a décliné un cannelloni de carottes des sables et orange, coques, palourdes et tourteau en rémoulade de céleri rave, panacotta au citron vert et son écume de pomelos, couteaux en tempura, vinaigrette de carottes pourpres, une entrée pleine de fraîcheur qui revisitait la traditionnelle rémoulade de crabe. Beaucoup de saveurs et de technique pour une assiette à laquelle il manquait juste peut-être un peu de croquant.

Robin Mayen, du restaurant Le Diapason à Avignon, a travaillé l’échine de cochon varois braisée, déclinaison de panais et scorsonères, jus corsé au café. L’ensemble était rond, parfaitement cuit -belle interprétation d’un plat de viande classique auquel le manchon croustillant donnait un petit air rock. Une touche de fraîcheur aurait suffi pour parfaire un accord mets-vins que nous avons eu du mal à trouver.

Yann Tanneau, du restaurant Madam à Grenoble, avait tiré au sort le dessert. Sous ses airs faussement simples, le crémeux chocolat, émulsion passion, gelée aux épices et sablé breton au cacao, s’est révélé d’une efficacité redoutable, offrant un bel équilibre entre les notes rondes du cacao et la fraîcheur du fruit de la passion. Un peu de croquant supplémentaire aurait été bienvenu, mais les gourmets jurés et invités du concours sont parfois trop perfectionnistes 😉

La couleur des sons que tu bois (New-York avec toi)

Quelle palette en effet que celle offerte par les vins sélectionnés !

Un Chablis 1er cru Vaillon 2003, d’une jolie couleur or, à la fois vif et complexe, ayant gardé beaucoup de fraîcheur et une belle longueur en bouche -une grande quille proposée par le fameux Daniel-Etienne Defaix, prince en son terroir.

Un Gigondas, domaine des Bosquets 2011, à la robe sombre, aux arômes de baies noires, réglisse, violette, un velours en bouche, aux tanins très fins, avec une touche de fraîcheur et de minéralité -l’expression du travail de précision et de passion de Julien Bréchet.

Et pour finir en beauté un Château Vaudieu cuvée Val de Dieu, Châteauneuf du Pape rouge 2012, puissant, dense et racé, aux arômes de petits fruits rouges cédant la place sur la longueur de bouche à des notes cacaotées et fumées -un vin de philosophe, sans compromis, dirait Laurent Bréchet.

 

Ça, c’est vraiment toi !

Et c’est vraiment lui, Yann Tanneau, qui a remporté l’épreuve, avec une assiette gourmande, bien maîtrisée, et qui s’accordait parfaitement au vin proposé. Nous le retrouverons en finale fin mai prochain.

Tu prends d’la cadence, tu entres dans la danse (Flipper)

Le défi ardéchois de Christophe Guèze a permis à quatre membres du jury d’entrer dans la danse et de masser et saler en cadence de magnifiques jambons qui les attendront sagement pendant quatorze mois à Vernoux en Vivarais, dans les chambres d’affinage de la maison Guèze.

Retour en images sur une journée très rock’n roll !

 

Château Vaudieu

501 Route de Courthézon
84230 Châteauneuf du pape
tel : +33(0)4 90 83 70 31
fax : +33(0)4 90 83 51 97
mail : contact@famillebrechet.fr

www.famillebrechet.fr

 

 

You May Also Like