Lafond Roc Epine, si Tavel m’était conté…

Le vin c’est la vigne, et la vigne c’est la terre.

J’entends déjà les commentaires : elle n’a rien trouvé de mieux, oh le joli bateau… Pourtant jamais ces mots n’ont résonné plus juste qu’ici, à Tavel, sur ces sols de calcaire, de lauses mêlées d’argile rouge et de galets roulés. Cette diversité de couches géologiques qui ont façonné ce bout de terre, d’un côté du Rhône, comme un écho à l’autre rive, celle de Châteauneuf du Pape, autre appellation dont le domaine a le privilège. Car c’est bien de terroir dont il s’agit d’abord. De ceux qui donnent au vin son expression, son parfum, son équilibre et sa structure. Le reste est affaire de vigneron.

De vigneron ou plutôt de vigneronS. Parce que chez les Lafond c’est une histoire de famille.

Et depuis bien longtemps. C’est même une affaire de révolution ! Dans les années 1780, tandis que le vieux monde chancelait, le grand-oncle de Jean-Pierre Lafond, gouverneur de Tavel, cultivait déjà la vigne sur la propriété. Ses descendants oeuvrèrent beaucoup pour le développement de l’appellation Tavel dans les années 50. L’exploitation fut même la première cave particulière du village. Mais l’ADN de Lafond c’est aussi une passion pour les chevaux, et notamment le célèbre trotteur Roquepine, dont Jean-Pierre accolera le nom au domaine, en lui donnant un petit air de Provence. Lafond Roc Epine est né.

Tavel, Lirac, Côtes du Rhône…, de ce terroir si particulier le domaine tire la quintessence et prend son essor. Avec le nouveau millénaire, les propriétaires traversent le Rhône pour aller chercher une autre incarnation de leur terroir, sur des sols si proches géologiquement. L’appellation Châteauneuf du Pape -sur 87 ares seulement, vient alors compléter la production et enrichir la palette aromatique de Lafond Roc Epine.En 2009, nouveau virage avec le passage du domaine en bio. Trois ans de conversion plus tard, toutes les cuvées portent désormais la mention AB. Et parce que l’histoire ne s’arrête pas là, en 2015 Jean-Baptiste incarne la nouvelle génération de ces vignerons musiciens qui jouent de la vigne comme d’un violon.

De ces partitions multiples, aux allures élégantes, j’en retiens tout particulièrement une, dont l’originalité m’a séduite : L’Esprit de Roc Epine.

Tout tient dans ces quelques mots : le talent du vigneron, l’âme du domaine, le charme et la séduction de l’assemblage. Et ce petit plus qui en fait une exception : un passage en barrique de quelques semaines (un mois exactement, à un tiers).

Le vin c’est d’abord la robe. D’un rose tendre, presque bonbon, c’est une promesse de gourmandise à laquelle les Lafond ont donné un bel écrin, avec une bouteille inattendue, déclinée aussi en magnums.

Le nez est complexe, les arômes de fruits rouges répondent à ceux de fruits blancs, avec également quelques notes florales.

En bouche le vin développe de la souplesse et de la longueur. Apparaissent des notes plus suaves, d’épices et de fruits compotés, qu’on n’attendait pas là.

Plus remarquable encore on sent là une belle potentialité au vieillissement, ce qui n’est pas monnaie courante sur les rosés.

A la dégustation, L’Esprit de Roc Epine trouve facilement sa place sur des accords mets-vins. Sans être un vin de copains, il accompagne heureusement les plats du soleil, les viandes blanches et les poissons. Il fait merveille sur la brandade ou la bouillabaisse. Plus étonnant, il sublime les saveurs asiatiques. Sa complexité permet de le servir tout au long du repas, mais j’aime à le servir à l’apéritif, où l’effet de surprise est toujours grand sur les invités.

Vous l’aurez compris, il y a de l’esprit, beaucoup d’esprit dans ce vin-là. Avec cette cuvée, Lafond Roc Epine fait souffler un vent de révolution sur l’appellation Tavel !

 

 

 

 

Domaine Lafond Roc Epine

Jean-Pierre et Pascal LAFOND – Propriétaires Récoltants

Route des Vignobles – 30126 TAVEL – France
Tél : 00 33 (0)4 66 50 24 59 – Fax : 00 33 (0)4 66 50 12 42
www.domaine-lafond.com

You May Also Like