Le succès de la dotation Jeunes Talents Gault&Millau ouvre la voie aux boulangers pâtissiers

Dotation jeunes talents 2017 Gault&Millau

Le petit monde de la gastronomie, chefs et journalistes, était réuni ce lundi 16 janvier 2016 dans le cadre prestigieux de Baumanière, aux Baux de Provence, au restaurant La Cabro d’Or, afin de découvrir le palmarès 2017 de la dotation Jeunes Talents Sud attribuée par Gault&Millau à trois jeunes chefs qui portaient un projet d’ouverture de leur propre restaurant, afin de les aider à devenir des chefs d’entreprise.

Un succès non démenti

Organisée par Côme de Chérisey, Marc Esquerré, Marie-Laure Jarry, et toute l’équipe du Gault&Millau, cette initiative, reconduite pour la quatrième saison, rencontre un vif succès auprès des cuisiniers. En effet, au-delà de l’aspect dénicheurs de talents du célèbre guide, cette dotation est une véritable caution qui vaut de l’or pour les chefs distingués lorsqu’ils présentent un dossier de financement de leur affaire auprès des banques et des fournisseurs -un gage d’assurance d’être suivi par Gault&Millau et, partant, par toute la profession et la clientèle, comme l’a d’ailleurs rappelé Jean-André Charial, propriétaire des maisons de Baumanière.

Le principe

Tous les ans, Gault&Millau sélectionne 30 jeunes talents sur 4 régions , qu’il réunit chez un chef aîné parrain, au cours d’un déjeuner où il remet à 3 d’entre eux une dotation sous forme d’un « package » en produits et matériel d’une valeur de près de 10% de l’investissement du chef, offert par les partenaires de l’opération -des noms prestigieux du secteur. Au total, ce sont donc 12 lauréats à travers toute la France, tous jeunes chefs salariés chez qui Gault&Millau a décelé un véritable potentiel à devenir non seulement un grand chef, mais aussi et surtout un vrai chef d’entreprise. La sélection s’opère par le biais des chefs quatre et cinq toques du guide, les fameux « 80 magnifiques » -les mieux à même de repérer les futurs grands noms.

Les partenaires

Bonnet Thirode, Bonnet Thirode, Winterhalter France, JL Coquet et Porthault -les deux petits nouveaux qui rejoignent l’opération, pour le matériel, le bureau interprofessionnel du Cognac , le champagne Collet, Evian Badoit, Elle&Vire, Kaviari, Lavazza, Rougié, les vins André Lurton pour les produits, ainsi que la centrale Metro Cash & Carry France, ont saisi l’opportunité de s’associer à cette opération afin de porter ces jeunes talents qui ont oeuvré dans de grandes brigades et eu l’occasion de travailler des produits d’exception, de répondre à leur exigence et de leur permettre de profiter de leur expertise.

Les trois Jeunes Talents sud 2017

Formé chez Ducasse au Plaza Athénée, chez Julien Dumas au Lucas Carton, et chez Jacques Maximin au Rech, Paul Langlère avait envie de rentrer sur Marseille. Après trois ans chez Lionel Lévy, à l’Hôtel Dieu à Marseille, il est décidé à s’installer à son compte. Son choix s’est porté sur le Chalet du Jardin, un lieu étonnant dans le parc des Colonnes, donnant sur la rade. Il envisage même de transformer la restanque au pied du restaurant en petit potager. Il espère ouvrir au printemps 2017.

Philippe Ramon aime à découvrir toutes les facettes du métier de restaurateur. Formé chez Ferrandi, titulaire d’une licence de gestion option hôtellerie cuisine, il a travaillé comme chef pâtissier chez Matthieu de Lauzun (Grand de demain 2014). Aujourd’hui il fait les saisons d’hiver dans un hôtel en Suisse et les étés comme chef à la Terrasse du Mimosa. Il aimerait soit racheter la Terrasse du Mimosa, soit reprendre le Mimosa à Saint-Guiraud, d’ici le printemps 2018.

Julien Lépine est fort d’un riche parcours -du Grand Hôtel de Cala Rossa à la Chassagnette période Rabanel, en passant par la Bastide Saint-Antoine ou la Réserve de Baulieu. Après huit années comme sous-chef aux Gorges de Pennafort, il s’est installé à l’Auberge du Teillon, à quelques kilomètres de Castellane. Mais son potentiel de développement limité le pousse à chercher un nouveau local pour y créer un restaurant contemporain et convivial, doublé d’une activité traiteur et de quelques chambres dans l’esprit chambres d’hôtes. Il espère s’installer fin 2017 ou début 2018.

Des jeunes plein d’avenir

Quid des Jeunes Talents des éditions précédentes ?

Certains ont ouvert leur restaurant et le succès est au rendez-vous : Julien Binz, Benjamin Collombat, Valérie Costa, Damien Demazure, Hubert Duchenne, Mickaël Feval, Antoine Gondon, Gaëtan Gentil, Manuel Godet, Tomy Gousset (dont je vous parlerai très vite), Nicolas Grandclaude, Maximin Hello, Noémie Honiat et Quentin Bourdy, Alexandre Mazzia -l’homme qui a changé ma vision de la cuisine et du monde, Mathieu Moity, Jérémy Morin, Yoann Palmero, Mathias Perès, Stéphane Pitré, Jérôme Rayond, Vanessa Robuschi et Adel Dakkar, Yoni Saada, Olivier Streiff.

Gaëlle et Sylvain Devaux sont sur le point d’ouvrir.

D’autres sont encore à la recherche d’un lieu : Sophie et Sébastien Bickel, Pauline et Christian Billau, Jérôme Billod Morel, Nicolas Bottero, Indra Carillo, Enrique Casarrubias, Cyril Choisne, Aurelien Crosato, Adriand Ferrand, Thibault Gamba, Jean-Laurent Mazzia, Arnaud Morel, Santiago Torrijos

Les Jeunes Talents s’ouvrent à la boulangerie pâtisserie !

Devant le succès des Jeunes Talents chefs de cuisine Gault&Millau a annoncé sous un tonnerre d’applaudissements l’élargissement de l’opération aux boulangers pâtissiers. Une belle initiative qui portera haut et fort cette profession. Affaire à suivre.

Un cocktail déjeunatoire gourmand

A l’issue de l’annonce des lauréats un cocktail déjeunatoire a permis à l’assemblée, nombreuse tout autant que joyeuse, de déguster un superbe cocktail préparé par Michel Hulin, le chef de la Cabro d’Or, sous l’oeil attentif de Jean-André Charial, l’hôte de cette journée.

Merci à toute l’équipe du Gault&Millau, à Jean-André Charial et à Michel Hulin pour leur accueil et pour l’esprit qui préside à l’organisation des Jeunes Talents. 

 

 

 

 

 

 

 

You May Also Like