Déjeuner à La Maison d’Uzès : au rendez-vous des jolies promesses d »Oscar Garcia

Un restaurant gastronomique, la Maison d’Uzès, vient d’ouvrir sur Uzès. L’événement était attendu avec impatience et nous sommes donc allés en famille découvrir cette nouvelle table, tenue par le jeune chef Oscar Garcia, second de Franck Putelat à Carcassonne (2 macarons au Michelin). Le chef étoilé s’associe d’ailleurs avec enthousiasme à La Maison d’Uzès en co-signant avec Oscar Garcia les cartes saisonnières du restaurant.

L’établissement est installé au coeur de la vieille ville, dans le cadre exceptionnel du magnifique hôtel Chambon Latour qui, après plusieurs années de travaux de réhabilitation, accueille désormais un luxueux hôtel.

Quelques semaines après l’ouverture la rumeur bruisse déjà du talent prometteur d’Oscar Garcia, qui m’a ouvert les portes de sa cuisine.


Dès l’entrée du restaurant le charme opère : ambiance feutrée, service impeccable assuré par des maîtres d’hôtel en tenue. Les tables sont dressées dans deux salons climatisés, à la décoration raffinée et aux sièges confortables, ainsi que sur la terrasse ombragée où l’on se rafraîchit du bruit de la fontaine.

Plusieurs formules sont proposées, du menu A… Faire à 25 € le midi (entrée, plat, dessert + 1 verre de vin), au menu Fiction à 78 € (6 assiettes), en passant par le menu Emotion à 47 €  (5 assiettes). Nous allons tout tester.

On nous apporte quelques mises en bouche servies sur un plateau très original :  petit poivron vert farci de brandade maison, tapenade noire et son pain croustillant, macaron au foie gras


Sur la table, beurre Bordier (la Rolls des beurres) et le choix entre trois types de pains tout chauds, aux olives, aux noix ou paillasses.

L’entrée du menu A… Faire : Sushis de haddock aux légumes croquants, menthe fraîche, vinaigrette aux agrumes (également servie en deuxième mise en bouche sur les menus Fiction et Emotion)

Très équilibré entre la fraîcheur du sushi de haddock mariné, le croquant de la courgette, la légèreté des agrumes, relevés d’un trait de guacamole et de petits croûtons à l’encre de seiche (la signature du chef)

L’entrée du menu Emotion : Pomme de terre ratte des sables confite à l’huile d’olive, brousse de chèvre, roquette, truffe d’été

De petites rattes de Camargue d’abord confites à basse température puis farcies de brousse de chèvre et de truffe et rôties, agrémentées de roquette et de copeaux de truffe aestivum. Nous sommes séduits par la finesse de ce plat, tout en nuances subtiles, entre le parfum léger de la truffe d’été, la note discrète de la brousse et le fondant d’une pomme de terre exceptionnelle.

Première entrée du menu Fiction : Caviar… langoustines, courgettes, oeufs de hareng

Les langoustines, à la cuisson parfaite se parent d’un voile de lard fondant, la courgette se fait caviar, relevé d’oeufs de hareng pour une note iodée, spaghetti acidulé ou poêlée croquante. Une déclinaison très réussie, mon entrée préférée.

Deuxième plat du menu Fiction : Pan con tomate… merlu, tomates, jambon Bellota

Un poisson à la juste cuisson basse température, enrobé d’une panure d’olive noire, servi sur un petit gaspacho très frais, accompagné de légumes croquants et d’un toast de pain à l’encre de seiche surmonté  d’une fine tranche de jambon Bellota, onctueux et fondant, une chips de peau de merlu pour le croustillant. C’est une explosion de couleurs et de saveurs où l’on retrouve l’influence espagnole du chef. Olé !

Le plat du menu A… Faire : Epaule d’agneau marinée aux épices, semoule condimentée, gingembre, citron confit, jus « tagine » à l’huile d’olive

Un merveilleux voyage de l’autre côté de la Méditerranée. Les saveurs sont justes et originales, la cuisson de l’agneau est parfaite, le jus divin. La pomme verte en bâtonnets apporte fraîcheur et croquant. Un plat en apparence simple, mais à la construction parfaite, digne de figurer sur une grande carte. Mon coup de coeur.

Le plat du menu Emotion est un poisson : Rouget en filet juste snacké, foie gras de canard, coquillages de Camargue et rouille façon bouillabaisse

J’ai adoré l’association entre le rouget cuit à la plancha et le foie gras de canard, rôti et encore rosé à coeur, les petits coquillages qui donnent le fil conducteur, la purée safranée en petites touches et la rouille topissime. Une bouillabaisse superbement revisitée, servie avec sa soupe de poisson !

Troisième plat du menu Fiction : Navarin… agneau de Sisteron, fèves, citron de Menton

Admirez la cuisson parfaite de l’agneau (basse température, finition au sautoir). Les carottes sont confites à souhait, le jus parfait, les fèves de pays encore croquantes. Les petites boulettes dévoilent subtilement leurs parfums de kebab, la menthe se fait discrète pour mettre en valeur ces jolies saveurs d’Orient. Un grand classique auquel Oscar Garcia apporte une autre dimension.

Suit une assiette de fromages pour les menus Emotion et Fiction, à composer selon son goût à partir du magnifique plateau du restaurant : variété et qualité exceptionnelle de fromages au lait cru parfaitement affinés. Les amateurs vont craquer.

Une assiette de fruits de saison (de chez Gaiffier bien sûr) est proposée ensuite au menu Emotion.

Une excellente idée en ces jours de grande chaleur. De production locale, sucré et gorgé de soleil, cet assortiment de fruits rouges nous emplit la bouche de parfums.

Le premier dessert du menu Fiction : Profiteroles… pâte à choux, chocolat 64 %, cacao

Un dessert classique en apparence, mais ici complètement déstructuré : glace au chou et crème légère sur gelée de cacao. Très gourmand et malicieux.

Et maintenant le dessert du menu A… Faire : Abricot de pays poché au thym, crème d’amande, glace chocolat satin

Une tarte aux abricots superbement revisitée. Les fruits sont goûteux, la crème d’amandes s’improvise fond de pâte, la crème est légère et la glace au chocolat apporte de l’onctuosité. Un dessert parfait pour terminer un bon repas.

Le dessert du menu Emotion : Vacherin à la fraise dans tous ses états

Là encore un dessert classique revisité avec bonheur. Equilibre parfait entre les fruits gourmands, la crème légère, la meringue aérienne et les cristallines de fraises si élégantes, qu’accompagne un jus de fraises. On craque !

Enfin, le dernier dessert du menu Fiction : Melba… pêche plate, amandes, groseilles

Une jolie présentation pour un dessert très frais, où la groseille acidulée répond à la douceur d’une pêche parfumée pochée dans un sirop d’orgeat et de pastis, sorbet orgeat. Un vrai régal !

Un plateau de mignardises est servi avec tous les menus.

Les gourmands se sont précipités avant que je ne prenne la photo : macarons framboises, financiers pistache et dôme de chocolat, nous sommes gâtés.

Durant le repas j’ai eu la chance de pouvoir aller faire un tour en cuisine et de prendre quelques photos. Un grand merci à Oscar Garcia pour sa gentillesse. Ce jeune chef bourré de talent et de créativité nous a fait voyager dans son univers et a su régaler nos papilles.  Ajoutez une jolie carte des vins, un service agréable et discret, et nous avons passé un moment magique à sa table. Nous reviendrons très vite.

La Maison d’Uzès
18 rue du Docteur Blanchard 
30700 Uzès
33 (0)4 66 200 700

You May Also Like