Saison 2017 des rencontres de Château Vaudieu : assiettes de rêve cherchent concours gourmand !

Lundi 21 novembre 2016, Château Vaudieu rouvrait ses portes à la nouvelle édition de ses Rencontres Gourmandes. Belles rencontres, jolies quilles et gourmandise au programme !

Les invités

Président du jury, M. Christophe Bacquié himself (2 macarons au Michelin à l’hôtel du Castellet, dans le Var). Derrière le sourire discret, l’attention aux détails du chef au col bleu blanc rouge, qui prend à coeur son rôle, discutant avec les chefs, parlant produits, cuissons, et bien sûr vins -nous sommes à Châteauneuf du Pape, que diable !

Gabrielle Lazure (La Crime…) et Sophie Barjac (A nous les petites anglaises…) : deux actrices aux films inoubliables pour toute une génération, deux jolies blondes au regard complice, heureuses d’être là, de découvrir le lieu et de jouer le jeu de la critique culinaire.

Manu Amoros et Johnny Ecker : deux sportifs passionnés, qui ont écrit chacun leur tour l’histoire du football français.

Alain Ignace, vigneron prodigieux de Beaumes de Venise, dont le muscat rouge, servi sur le dessert, a donné du bonheur au coeur, les joues roses et les yeux qui brillent à toute l’assemblée.

 

Un chef, une assiette

 

saint-jacques, carottes rainbow à l'anis étoilé, purée de panais fumée par Olivier Chaussy

 

Olivier Chaussy (le Bercail sur l’île de la Barthelasse à Avignon) avait tiré l’entrée. Noix de Saint-Jacques saises et citron « main de Buddha », carottes rainbow glacées à l’anis étoilé et purée de panais légèrement fumée pour ce jeune chef tout sourire, qui se définit lui-même comme curieux et rigoureux, sensible aux produits. Joliment dressée l’assiette révèle des accords subtils qui se répondent entre la fraîcheur anisée des carottes, la rondeur boisée du panais fumé, onctueux à souhait et la pointe d’acidité du citron sur des Saint-Jacques à la cuisson parfaite. Petit regret, le poivre Timut, un peu trop présent, estompe la lisibilité de l’accord mets-vins avec le Clos du Belvédère blanc 2015  (Châteauneuf du Pape) pourtant esquissé à la première bouchée.

 

pintadeau farci, cromesqui de petit épeautre, courge, émulsion foie gras par Jérome Bartoletti

 

Jérôme Bartoletti (l’Hôtel Imperator à Nîmes), s’était chargé du plat principal, un pintadeau farci, courge confite au parfum de garrigue, cromesquis de petit épeautre, émulsion de foie gras. Le chef signe là une assiette de saison, classique, mais efficace, où la volaille, traitée en gigolette et cuite à basse température, s’arrondit de foie gras. Moelleux, le cromesquis est agréable en bouche. Difficile par contre de trouver l’accord avec la fraîcheur du Lieu Dit 2011 du Domaine des Bosquets (Gigondas). On eût aimé peut-être un peu plus d’audace…

 

Dôme chocolat, coeur poire, sorbet poire, muscat noir petits grains tiède par Mathieu Desmarest

 

Dessert sur le muscat rouge pour Mathieu Desmarest (l’Hôtel de l’Europe à Avignon), avec une assiette très réfléchie -l’accord commence avec le visuel, écrit-il- et travaillée tant sur les saveurs que sur les textures. Le dôme chocolat grand cru Kalapaia pur Papouasie de Valrhona, coeur coulant poire, biscuit pain de Gênes, sorbet poire, muscat noir petits grains tiède, séduit et fait monter l’émotion. Finesse de la poire, fraîcheur du sorbet, grains de muscat légèrement acidulés, pour tempérer l’amertume et l’opulence du chocolat. C’est gourmand et léger, jamais trop sucré, mais très équilibré. Au fil des bouchées l’accord avec le vin se construit et s’envole pour atteindre des sommets. Un très grand dessert pour une très grande bouteille. Et du bonheur au bout de la fourchette !

 

Le verdict

Table après table les commentaires s’égrènent dans une ambiance joyeuse, disant toute la passion du goût qui unit les participants à cette journée. Tout le monde s’accorde sur la qualité des assiettes et le travail engagé par les candidats. Les ressentis diffèrent parfois un peu, mais sans surprise le dessert, magnifique, remporte cette première session de la saison 2017 des Rencontres Gourmandes de Château Vaudieu.

 

Première session des rencontres gourmandes 2017 de Château Vaudieu

 

Un grand merci à Laurent Bréchet qui accueille depuis plusieurs années ce concours pas comme les autres, où l’esprit compte plus que le titre, le partage plus que la compétition. La famille Bréchet fait des vins merveilleux, qui sont le reflet de son image…

 

NB : Bravo à Dimitri Kuchenbrod pour son professionnalisme et l’esprit de convivialité qu’il apporte à cette manifestation dont le succès ne se dément pas au fil des saisons.

 

 

 

 

Château de Vaudieu

501, roue de Courthezon

84230 Châteauneuf du Pape

+ 33 50)4 90 83 70 31

www.famillebrechet.fr

 

 

You May Also Like