Carpaccio de daurade, huile d’olive, balsamique, truffe blanche d’été, éclats de noisette

Au coeur de l’été, un tartare de daurade raffiné, mariné au balsamique, où se mêlent subtilement la truffe blanche d’été , quelques feuilles de roquette poivrée et le croquant des éclats de noisette… Ingrédients (pour 4 personnes) : 2 daurades royales, 1 truffe blanche d’été(tuber aestivum) d’environ 50 g, QS huile d’olive, vinaigre balsamique AOP (le véritable), sel, poivre sauvage, un citron, quelques noisettes décortiquées, une poignée de feuilles de roquette Préparation : Lever (ou faire lever par le poissonnier) les filets de daurade. A l’aide d’un couteau santoku alvéolé (ou d’un couteau filet…

Partager :

Langoustines rôties et tartare à l’huile safranée, jus réduit

Un duo de langoustines en deux textures -crue et cuite, une touche de safran, un jus de langoustines parfumé, quelques capucines du jardin pour la fraîcheur. La simplicité d’une assiette qui met en valeur un produit d’exception ! Ingrédients (pour 4 personnes) : 8 grosses langoustines très fraîches, une branche de thym, un petit oignon nouveau, 8 feuilles et 8 fleurs de capucine, QS sel, poivre, jus de citron, concentré de tomates, huile d’olive, beurre, huile d’olive au safran Préparation : Ôter les têtes des langoustines, décortiquer les corps en…

Partager :
Tartare de veau printanier

Tartare de veau printanier

Envie de printemps, de fraîcheur, rêve de tartare… oui, mais aussi envie de changer. Envie de fleurs -celles que j’ai découvert ce soir dans mon jardin, moi qui les ai souvent reniées en cuisine, ne leur trouvant qu’un intérêt cosmétique. Mais ça, c’était avant ! Avant Alexandre Mazzia et Edward Cristaudo. Envie d’une alternative, bref envie d’un tartare de veau. Parce que le changement c’est maintenant, parce que je sacrifie à tout ce à quoi j’avais dit non, parce que l’important c’est le goût, en avant toute, à l’abordage de…

Partager :

Asperges, morilles, parmesan, sauge

Quand les asperges rencontrent les premières morilles fraîches, le bonheur n’est pas loin. Envie d’une entrée gourmande et facile à préparer, aux saveurs bien identifiées, toujours avec des asperges vertes taillées à cru. Un petit tour dans le jardin à la nuit tombante pour trouver l’herbe qui m’inspire. Tomber sur un énorme pied de sauge et se dire que… Asperges, morilles, parmesan, sauge : jolie partition pour un dîner en tête à tête ! Ingrédients (pour 4 personnes) :  8 grosses asperges vertes bien fraîches (fermes et cassantes comme du…

Partager :

Asperges vertes, bellota, pecorino truffé, amandes grillées, miel de châtaignier

Quelques pointes d’asperges vertes cuites à l’anglaise, quelques autres simplement taillées en lamelles et fatiguées à l’huile d’olive et au balsamique de Modène, des éclats d’amandes grillées, un bellota finement tranché fondant en bouche, des copeaux de pecorino truffé que réveille l’amertume d’un filet de miel de châtaignier… et voilà une entrée originale et raffinée, prête en quelques instants. Ingrédients (pour 4 personnes) : 200 g de jambon bellota finement tranché, 16 asperges vertes fraîchement ramassées, une poignée d’amandes, un morceau de pecorino à la truffe d’été, QS sel, poivre, huile d’olive,…

Partager :

Lotte fumée, asperges blanches, lard de Colonnata, écume mentholée

La saison des asperges blanches est maintenant bien démarrée, malgré un petit retour du froid. Celles que j’ai trouvées chez Gaiffier sont de beau calibre, d’une fraîcheur irréprochable, cassantes comme du verre -donc très tendres à la cuisson, et de pays s’il vous plaît ! C’est l’occasion de les cuisiner autrement, en les faisant rôtir dans un beurre mousseux. Mon Sansaire va faire merveille avec la lotte, sur une cuisson sous vide basse température qui développera tous les arômes du sel Salish. Une écume légère de crème mentholée et légèrement…

Partager :
pomme, réglisse, truffe noire, dessert de saint-valentin

Pomme, réglisse, truffe noire, mon dessert de Saint-Valentin

Un dessert de rêve pour la Saint-Valentin, équilibre parfait entre la pomme acidulée qu’Eve aurait croquée -si, je l’ai fait…😉, la rondeur de la réglisse, et le parfum envoûtant de la truffe noire. Un dessert habillé d’argent, où les dernières roses de mon jardin -ou les premières, je ne sais plus le dire, alanguissent leurs pétales. Un dessert à savourer en amoureux, accompagné d’un verre de Champagne de vignerons rosé, pour que février soit une fête… Pomme, réglisse, truffe noire, voici mon dessert de Saint-Valentin ! Ingrédients (pour 4 personnes)…

Partager :

homard, bouillon tom kha kai, corail

Depuis longtemps je cours après la cuisson parfaite du homard. Celle où la chair reste ferme et nacrée tout en développant ses saveurs. Autant la cuisson au four ne me pose pas de problème, autant le court-bouillon s’est parfois soldé par des échecs cuisants -si j’ose dire, la bête étant bien trop cuite à mon goût. Même si… il y a en la matière une évolution qui s’est faite ces dernières années, les crustacés étant auparavant beaucoup plus cuits qu’aujourd’hui, ce qui les rendait durs et cotonneux. Cette fois, ça…

Partager :

Navets de Pardailhan, truffe noire, caviar

C’est un post de Claude Ellissalde sur fb qui m’a inspiré cette recette. Il tenait l’idée lui-même de Yoann Conte. Et justement, je venais de trouver des navets de Pardailhan. J’ai tout de suite imaginé l’association en noir et blanc, senti la douceur sucrée du navet, le parfum puissant de la Tuber melanosporum, la délicatesse du caviar, aux arômes d’iode et de noisette, la rondeur de la crème. Eloge de la simplicité qui tend au sublime… Voici donc ma mise en bouche de Noël : navets de Pardailhan, truffe noire, caviar…

Partager :
fraises, olives, poivre

Fraises, olives, basilic, chocolat blanc, poivre

Fraises et olives sont bons amis, la chose est entendue : quelques gouttes de l’or de Méditerranée suffisent à sublimer les divins fruits rouges. Le poivre aussi, dont l’ardence répond parfaitement à la fraîcheur d’une salade d’été. Une glace onctueuse aux notes de basilic arrondies par la rondeur d’une huile d’olive fruitée et l, des olives confites au sucre qui viennent là où on ne les attend pas, un voile de chocolat blanc dont la douceur équilibre l’ensemble : mon dessert star de l’été décline les fraises, les olives, le chocolat blanc et le…

Partager :
maquereau mi-cuit, menthe corse, gingembre, courgette

maquereau mi-cuit, courgette, brocciu, menthe corse, gingembre, pistache, vierge au piment d’Espelette

Retour de marché où je viens de découvrir une plante très intéressante à la Pépinière du Grand Plantier, la menthe corse : une menthe tapissante à feuilles rondes minuscules, qui vient à l’ombre et aime la fraîcheur. Un surprenant parfum mentholé, tout à fait différent de toutes les menthes que je connais. Et d’un coup, je vois le tableau : un maquereau mariné, juste saisi au chalumeau, une courgette croquante, boostée par la menthe et le gingembre, déclinée aussi en fleur -c’est la pleine saison. Alors, il est pas bon…

Partager :
veau, échalotes confites, ail des ours, radis, asperges, artichaut

Côte de veau, échalotes confites, asperges, artichaut, radis, condiment d’ail des ours

La finale d’une certaine émission Top quelque chose avait piqué ma curiosité sur une purée d’échalotes confites servie avec du veau. Prétexte à réaliser une assiette qui fait la part belle aux légumes de printemps et relègue au placard beurre et crème pour un repas léger, léger, léger… Je vous présente donc ma côte de veau rôtie basse température, purée d’échalotes confites, pointes d’asperges, radis glaçon fondant et radis croquants, petit artichaut, condiment d’ail des ours Ingrédients (pour 4 personnes) : 2 côtes de veau fermier d’environ 500 g chacune (choisir…

Partager :