La Menta : si tu vas à Palamós, n’oublie pas de monter là-haut…

J’aime les ports. Les vrais. Loin des clichés pour touristes en mal d’authenticité, avides de figer sur pellicule virtuelle des quais proprets remplis de vedettes rutilantes et des rafiots qui n’ont pas vu la mer depuis belle lurette. Bordés de terrasses de cafés où trônent des capitaines de pédalo, casquette de marin vissée sur un front dégarni -mauvaises doublures d’un remake de Pagnol, tapant le carton et le pastis en prenant la pose. Moi, j’aime humer l’air chargé de sel, où se mêlent l’odeur lourde du gas-oil et les relents…

Partager :

La Cabro d’Or ou l’invitation au jardin de Michel Hulin

A la fois un et multiple, le coeur de Baumanière bat de plusieurs vies. La Cabro d’Or est l’une d’entre elles. C’est là qu’en 2011 Michel Hulin a posé ses valises, après quelques années passées chez Gérard Boyer et Michel Guérard. De ce lieu rempli de charme d’où l’on voudrait ne pas revenir il a fait son jardin, le livre ouvert où il puise au quotidien l’inspiration qui préside à sa cuisine. La clientèle, habituée des lieux, vient y chercher la simplicité d’une maison de famille, un certain classicisme et le bonheur…

Partager :
L'Artémise by Julien Lavandet

L’Artémise by Julien Lavandet,

Je savais le lieu magique, de ceux qui vous marquent, qui vous enveloppent, où l’on se sent bien. Cette belle endormie attendait qu’un prince la réveille… et Julien Lavandet est arrivé ! Le lieu Une bâtisse du XVIème à l’abri des regards, où la pierre blonde du Gard côtoie l’art contemporain avec un goût exquis, sous l’impulsion des maîtres des lieux, Pierre Béghin et Benoît Hérault, qui ont su préserver le cachet de la demeure en lui donnant une dimension nouvelle. Le restaurant a investi le rez-de-chaussée -murs sombres, mêlant…

Partager :
bar à mets Pointe Noire Aix en Provence, Jean-Laurent Mazzia

Pointe Noire, le port d’attache de Jean-Laurent Mazzia

Il est des voyages dont on n’a pas envie de revenir, des rives où l’on accoste sans rien devoir au hasard, déroutantes et rassurantes, fulgurantes comme une évidence. Pointe Noire est de celles-là. Une cuisine pure, exercice d’équilibre permanent oscillant entre tradition et modernité, maîtrise technique et créativité. Une belle adresse en devenir. L’esprit Mazzia, celui de Jean-Laurent cette fois, et de son chef Yannis Lisseri. Les Aixois ont bien de la chance ! Un lieu de vie et d’envies* Façade entièrement vitrée, comme une fenêtre ouverte sur un nouveau monde, béton…

Partager :
Bruno Verjus, Table, Paris XIIème

Bruno Verjus, la carte et le territoire

Chez Bruno Verjus tout est affaire de géographie. Sa cuisine d’abord, qui bouscule les frontières, effaçant les repères pour en écrire de nouveaux, jusque dans son menu intitulé « la carte et le territoire »-moins clin d’oeil à Houellebecq, me semble-t-il, que pied de nez à Alfred Korzybski pour qui la carte n’est pas le territoire qu’elle représente, moins précise, moins complète, différente. Cette carte-là signe au contraire les territoires -les terroirs devrais-je dire, sur lesquels elle se construit, ceux sans qui elle n’existerait pas, tant la cuisine de Bruno Verjus les porte…

Partager :

Dîner à la Mirande : du côté de chez Florent Pietravalle

La Mirande est un lieu magique, hors du temps, blotti à l’ombre du majestueux Palais des Papes en Avignon. Cet écrin s’est offert il y a quelques mois à Florent Pietravalle qui y signe une cuisine chargée de souvenirs et d’émotions, de retour à l’enfance -une belle cuisine de réminiscence, qui donne envie de revenir sitôt quitté la table. Le lieu Un hôtel particulier élégant et discret, rempli de charme et d’authenticité, aux allures de demeure du XVIIIème siècle avec ses salons en enfilade, où tableaux de maître et tentures côtoient…

Partager :

Piano à quatre mains au W : Nicolas Ablaoui et Edward Cristaudo à l’unisson

Les dîners à quatre mains sont toujours de belles rencontres. Mais il en est de plus jolies que d’autres -qui racontent une histoire où chacun joue sa partition à l’unisson de son partenaire.  Ni début ni fin, juste un moment qui fige le temps, l’espace d’un dîner, et scelle une amitié forgée au feu des fourneaux du W durant la saison d’été. Le lieu Un grand comptoir de chêne brut avec vue imprenable sur la cuisine high tech au métal rutilant -le coeur battant du restaurant, où l’équipe s’affaire au rythme des…

Partager :

La Vieille Fontaine, hôtel d’Europe – Avignon : l’invitation au voyage de Mathieu Desmarest

  Mathieu Desmarest est de retour. Là où tout a commencé. Dans ces cuisines où il a obtenu, à 17 ans, le titre de meilleur apprenti cuisinier de France. Huit ans plus tard, aux commandes de la Vieille Fontaine, il nous invite à un voyage culinaire au pays qui lui ressemble, entre vérité, pureté et émotion -trois mots qui sonnent comme une devise, un idéal, dans ses assiettes comme au fronton de ses cuisines. Le lieu : La cour d’honneur de l’un des plus anciens hôtels de France, niché au coeur du…

Partager :

Albertine – les Docks, Marseille : la cuisine inspirée de Gérald Passedat

Albertine tient désormais table aux Docks. Cette Albertine-là -la maman de Gérald Passedat à qui il rend ici hommage, avait un point commun avec Proust : le goût retrouvé d’une cuisine inspirée, qui dévoile au fil des assiettes des souvenirs enfouis de garrigue, de soleil et de mer bleue -immatérielles madeleines* surgissant au détour d’une bouchée, qui donnent envie de plonger à nouveau la fourchette pour aller chercher d’autres saveurs, d’autres couleurs, et se laisser surprendre par la carte de ce petit « Petit Nice » qui a déjà conquis le coeur des Marseillais……

Partager :

Le Prieuré, l’esprit Charial en toute simplicité

De toutes les maisons de Baumanière, le Prieuré à Villeneuve-lès-Avignon, est la plus discrète. La plus attachante aussi. Une maison de famille où l’on aime à se retrouver. Fabien Fage, 1 étoile au Michelin depuis 2010, y délivre une cuisine à son image, tout en finesse et simplicité. Le lieu : Au coeur de la ville, à deux pas d’Avignon, une bâtisse du XIVème noyée dans la verdure, à l’abri des regards, à laquelle on accède en traversant un jardin de curé. Un lieu secret, invitation à la détente à…

Partager :

Villa Madie, l’émotion au rendez-vous

Voilà trois ans que Dimitri et Marielle Droisneau ont posé leurs valises à la Villa Madie. Trois ans qu’ils ont bâti leur rêve, à l’ombre du Cap Canaille. Discrètement, loin des projecteurs. Deux étoiles plus tard, l’émotion est là, dans le charme de l’endroit et la cuisine ciselée du chef. Le lieu : Une villa accrochée aux roches de Cassis, en apesanteur au-dessus des calanques, toute entière tournée vers l’azur de la Méditerranée. Sous les grands pins, les tables adossées à la coursive qui rythme l’espace, bercées par le chant des cigales. Terrasse…

Partager :

Rabanel l’enchanteur !

Déjeuner chez Jean-Luc Rabanel c’est un peu comme partir en pèlerinage. Point de Rome, mais d’Arles, où sont les Alyscamps pour le pape proclamé de la greenstronomie. Le lieu : L’Atelier. Au détour d’une ruelle pierres inondée de fraîcheur, un cercle rouge, vif et esquissé, indique l’entrée. Le mot n’est pas choisi au hasard. Espace de création tout autant que de fabrication, lieu d’expression d’où jaillit l’émergence de tous les possibles. Proposition singulière d’un service en deux lieux, comme autant de temps différents qui ponctuent le voyage gustatif. Elégante simplicité du cadre, propice…

Partager :