Biomanière : le bonheur prend ses quartiers d’automne à Baumanière

Dimanche 16 octobre 2016, le domaine de Baumanière, temple de l’art de vivre, accueillait Biomanière, déambulation dédiée au goût, au bon et au beau, prétexte savoureux à découvrir un lieu exceptionnel, où l’on aime à se perdre, un labyrinthe secret où l’on musarde de manoir en jardins, ou au fil d’une balade dans les pas de Geneviève et Jean-André Charial. Retour sur un rendez-vous champêtre aux belles manières…

Découvrir, respirer, goûter et partager

 

Les maîtres mots de cette journée invitaient à la détente, à la méditation, au bonheur des yeux et des papilles, au bien-être et à la gourmandise. Au détour des allées, les ateliers organisés aux quatre coins du domaine sonnaient comme une invitation.

Tentation de l’esprit avec la méditation, les balades botaniques ou historiques, comme autant de points de vue différents sur le domaine.

Tentation du corps, à la découverte des massages, soins de beauté des mains ou des cheveux habituellement proposés par le spa Baumanière. Rituels de demain renouvelés en accord avec la nature. Une autre façon de concevoir bien-être et beauté.

Tentation des yeux avec les ateliers jardin ou déco, les élégants oliviers forgés de Joël Rebière, la céramiste Cécile Cayrol, dont la main pense le beau, ou le vannier Daniel Benibghi, qui tresse sans relâche l’osier de ses doigts fébriles.

Tentation gourmande, au fil des dégustations et des démonstrations. Huiles d’olive du Castelas, fruits et jus bio coquins de Marie Berjou et Adrian Buravand, miel du domaine, fromages Roumanille, chocolat, thé et café… avant une dégustation plus affective*, un hymne à la vie avec la cuvée élevée en biodynamie pour la maison Charial. Quand l’esprit du vin s’exprime à Baumanière, c’est bio et c’est diablement bien fait !

Enfin, comment ne pas céder à la tentation, en cette journée où la pomme était reine, devant le talent des chefs Fabien Fage, Michel Hulin et Glenn Viel, et du boulanger Jordan Faure,  qui ont enchaîné les démonstrations culinaires sous les yeux des participants émerveillés ? Buffet dressé de légumes racines de saison, ballots de paille habillés de coton blanc en guise de bancs, l’ambiance était champêtre et l’humeur joyeuse -un esprit de partage et de convivialité qui a contribué au succès de ce parcours initiatique festif  où chacun pouvait se retrouver.

Jouer

Les enfants n’étaient pas en reste puisque cette journée était aussi la leur. Ayant confié leurs parents aux bons soins de l’équipe de Baumanière, ils se sont précipités aux ateliers organisés par Sandy et les scouts d’Arles. Dessin ou maquillage, arbre à souhaits, chasse au trésor, promenades à dos de poneys, jeu de l’oie, et bien sûr goûter bio… l’amusement était au rendez-vous et un petit air de liberté soufflait sur le domaine.

Pique-nique gourmand ou déjeuner à quatre mains

panier gourmand biomaniereTandis que certains avaient choisi le menu orchestré par les trois chefs des maisons Charial, dans le cadre feutré de la Cabro d’Or, d’autres se sont égayés autour de la grande piscine dont l’eau bleu marine reflétait le ciel d’octobre, autour du panier pique-nique Biomanière qui fit un tabac. Capuccino de potimarron, rouget en escabèche d’agrumes, salade de pommes de terre haddock fumé, terrine en ballotine, fromage, pomme et choux à la crème, petit pain maison… Ludique et bio, l’esprit d’hier et de demain, tout entier dans un cageot de bois porteur de sens et d’avenir, et toujours le savoir-faire de l’équipe de Baumanière. On reviendra c’est promis !

Sur le chemin, l’histoire de Baumanière

balade charial baumanierePour partager un peu plus encore l’esprit du lieu, Jean-André Charial et son épouse Geneviève ont eu à coeur de faire découvrir les 20 hectares du domaine à travers une balade qui raconte la naissance de Baumanière et sa fondation.

Sous couvert d’une promenade digestive remonter le temps et l’histoire, pour finir à la  bâtisse originelle. De mas en mas -de Carita, à l’époque entouré de vignes, en Flora. Du manoir, bâtisse XVIIIème au charme inouï, noyée sous les roses et l’ombre d’un platane tricentenaire, à la Guigou, bâtiment provençal qui fut une époque la maison du maître des lieux, Raymond Thuilier, un assureur vie lyonnais aux envies de restaurant tombé sous le charme de la région. Le long de l’ancienne route des Baux qui serpente entre les champs et le village. S’arrêter un instant au jardin de la Reine Jeanne pour contempler le temple d’amour où les troubadours venaient charmer les dames, avant d’arriver à l’Oustau, coeur battant qui se réinvente chaque jour depuis 1942. Prendre conscience de l’exception de l’instant et de la magie de l’endroit.

Un dimanche à la campagne

Plus qu’une journée, Biomanière était un prétexte à l’éveil de tous les sens. Une façon de découvrir le domaine autrement. Une atmosphère insaisissable, un rien de légèreté dans l’air, qui vous fait vous sentir bien. Jardins fabuleux, succession de lieux cachés qui  sèment sous le pas des promeneurs des petits cailloux de bonheur. Perspectives surgies au détour d’un buisson couvert des dernières roses de la saison.  Pommes, coloquintes et Jack O Lantern, tout droit sortis d’un potager fabuleux où les tomates tardives côtoient les cardes et les choux violacés. Odeurs de roquette et de menthe sauvage foulées au pied sur le petit sentier des Baux. Majesté des silhouettes pétrifiées dans la roche surplombant le Val d’Enfer… et le vert, partout, ode à la nature et au ressourcement, ponctué de quelques touches dorées dans la lumière de l’automne de cette journée particulière.

Vivement l’année prochaine !

*L’Affectif, vin rouge et rosé, bio dynamie, cuvée spéciale des maisons Charial

 

Baumanière, Les Baux de Provence

Relais & Châteaux 5 étoiles – 2 Restaurants 13520 Les Baux de Provence
Par Téléphone : 04 90 54 33 07
Par Email : contact@baumaniere.com

www.oustaudebaumaniere.com

 

You May Also Like